Ali, mon maître baiseur

12345
Loading...

lailatvx


fellationgaygodesodomie


ALI, MON MAÎTRE-BAISEUR

Je suis un gay passif depuis mon jeune âge.

J’ai aujourd’hui 35ans, 1m75, 72kg, les traits assez fins, le teint bronzé, l’aspect efféminé. J’ai découvert, il y a assez peu de temps, les plaisirs avec des hommes mûrs. Aujourd’hui, je suis devenu un gay qui s’assume, me rendant bien compte que j’adore le zob !

15h… je suis chez moi, tranquillement posé dans le canapé. J’avais le bas-ventre qui me chauffait et une grosse envie d’être bien baisé.

Je fais un tour sur des sites pornos, pas de mecs disponibles maintenant. Je décide de me connecter à un site de cam entre mecs. Une petite branlette va peut-être calmer mes ardeurs, me disais-je.
Me voilà devant la caméra, d’abord habillé puis, assez rapidement, j’enlève mon short puis mon t-shirt serré. Me voilà vêtu seulement d’un petit string ficelle que j’ai piqué à ma femme.

Un homme commence à me parler de manière plus directive, comme j’adore. Je dois lui faire des poses coquines, me cambrer, me doigter devant le regard de quelques dizaines de mecs à présent…. Je vais chercher un petit gode (10 centimètre) suite à sa demande.
Je suis très excité de me toucher devant ces quelques hommes qui utilisent des expressions très cochonnes pour me définir… genre : « ça se voit que tu aimes la bite, salope ! Jouis plus fort ! Tu n’es qu’une lopette, un garage à bites… ».

Je suis resté ainsi pas loin de 2h, à faire la chaude devant le regard vicieux de ces messieurs. L’excitation en moi devient énorme…Je ne sais pas trop ce qui m’arrive, je crois que j’ai juste envie de vraies queues !
J’avais envie de plus, mon corps était bouillant. C’est ainsi que j’ai eu l’idée de contacter Ali, mon amant régulier, très vicieux avec moi, je ne l’avais pas vu depuis plusieurs semaines.

« Coucou Ali, es-tu disponible maintenant ? J’ai quelque chose d’un peu gênant à te demander… il fait hyper chaud ».

 Après quelques minutes seulement :
« Oui ma salope ?
« Je suis hyper motivé pour que tu viennes me baiser maintenant »
« Waouh dis donc, tu es bien chaude ! ».
« Je t’attends en string sur mon lit, les yeux bandés. Entre sans frapper, je suis toute à toi mon maître ! »

J’étais à la fois très excité et un peu embêté par la situation. Je bandais déjà et continuais les mouvements de vas et viens avec mon petit gode. Nous avions l’habitude de jouer ensemble avec Ali, c’est lui qui m’a initié à la soumission. Il avait la quarantaine, ancien sportif de bon niveau. Assez trapu, 1m80, 80kg environ.

J’étais là… allongé sur mon lit, sur le dos, les yeux dans le noir, le cœur qui battait hyper vite.

J’entends ma porte d’entrée s’ouvrir, ses pas approchent…je sens son odeur et son corps approcher. J’entends :

Hé bien ma petite pute, je vois que tu as envie de mon zob, n’est-ce pas ?
je lui réponds par l’affirmative en gémissant.

J’ai très envie d’une belle queue, maître !

Il vient s’asseoir sur mon buste. Je sens son zob déjà gonflé sur le bord de mes lèvres. Il sent bien l’homme, un peu la transpiration, mais je le gobe immédiatement. Je continue à bander sévèrement alors qu’il appuie derrière la nuque pour aller plus profondément en moi.
Bien que j’aie failli vomir, j’adorais le sentir si mâle, si viril. Je m’appliquais pour le sucer à son rythme.
Je glisse ma langue autour de son gland et lui caresse les boules en même temps. Ses commentaires (genre : Tu aimes le zob ma salope ! Je vais bien t’enculer…) Laissent apparaître qu’il adore.
Il se retire de ma bouche puis m’ordonne de me mettre à quatre pattes.

Il me fesse violemment en m’insultant de jolie pute. Il passe ses doigts sous ma ficelle de string et en insère 3 doigts en moi sans aucune résistance. Il pose assez rapidement son gland le long de ma raie en me caressant les seins. J’adore être à sa merci !

Toujours dans le noir, je sens son gland se poser à l’entrée de ma petite chatte de mec, il avance doucement sans résistance. Il est même surpris que je sois aussi ouverte. Je le sens en moi, centimètre par centimètre, avec une douceur assez incroyable. Je le sens entièrement en moi. Puis, bien au fond, je commence à sentir ses allers-retours me provoquant des petites vagues de chaleur dans le bas ventre. Je me sens si bien à ma place : la place de petit soumis.

Les petits cris que j’émets ont l’air de lui faire de l’effet. J’aime tellement quand il me baise, sentir ses boules taper contre mon derrière me rend folle !

Il me fait mettre sur le dos, relève mes jambes contre sa poitrine…mes pieds sont alors sur ses épaules. Il commence alors de longues pénétrations profondes. Sa main droite me pince les couilles puis les tétons pendant qu’il me défonce. J’ai perdu toute notion du temps. Je ressens une grosse chaleur m’inonder le ventre. Je tremble de partout tant il me donne du plaisir.

Il me baisa ainsi pendant un long moment, de plus en plus fort. J’étais au bord de l’explosion orgasmique quand il s’est retiré. Il remonte, accroupi au dessus de moi, et se branle énergiquement au dessus de mon visage. Je me touche en même temps puis nous finissons synchro. Moi, j’ai éjaculé sur mon ventre et lui sur mon visage et sur ma bouche.

Oh, que son sperme est délicieux !

CETTE HISTOIRE VOUS A PLU ? N’OUBLIEZ PAS DE LA COMMENTER ET DE LA PARTAGER !

Vous avez aimé ce texte, vous aimerez sûrement ...

Donnez nous votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *