Bon cadeau pour un orgasme

12345
Loading...

Ploppy


couplesoumission et domination


Suis-je la seule à ressentir une folle envie de faire jouir mon partenaire lorsqu’il me rend un service ?

Quand il interrompt ce qu’il est en train de faire et prend le temps de m’aider, de m’expliquer ou de m’accompagner, je le trouve terriblement séduisant. Dans ces moments, je me dis que sans le savoir il vient de gagner un bon pour un orgasme. Certaines fois je garde cette pensée pour moi et d’autres fois, je lui annonce. Lui faire la surprise de prendre soin de lui est jouissif, le faire languir une journée entière l’est tout autant.

Aujourd’hui j’ai instinctivement opté pour la seconde option lorsque je lui ai murmuré à l’oreille : « Oh toi je sais déjà comment je vais te remercier ce soir ».

Nous y sommes, après une journée d’attente nous allons nous coucher. Étrangement, ce soir il était pressé de terminer le repas et avant que je m‘en rende compte il est déjà douché et m‘attend dans la chambre. Je me demande bien pourquoi … Pendant que je suis dans la salle de bain, je l’entends s’installer dans le lit. Je sais qu’à partir de maintenant l’excitation est à son comble alors je prends tout mon temps. Machiavélique, moi ? Je dois t’avouer que j’y prends beaucoup de plaisir !

Lorsque j’arrive dans la chambre, je le découvre à demi recouvert par la couette mais pas la moitié habituelle. La couette cache son corps de la tête au nombril. Décidément, il agit vraiment bizarrement ce soir. J’oublie la fatigue qui m’ordonne de plonger dans le lit pour dormir. Cette longue attente m’a beaucoup excitée aussi et je compte bien en profiter pour m’amuser avec lui.

Je le regarde se masturber quelques minutes pendant que je me déshabille. J’adore quand il a les yeux cachés, je peux facilement le surprendre et le contrôler.

     Que le jeu commence !

Je m’approche discrètement de lui pour lancer mon attaque. Je lui mordille les orteils, lui griffe les jambes et remonte lentement le long de son corps en frottant mes seins contre sa peau. Lorsque son pénis est à ma portée, je lui avale les boules et remplace sa main par la mienne.

Il se tord déjà de plaisir, m’invitant ainsi à continuer le jeu. Je lèche son sexe, l’aspire, le suce et l’engloutis avec passion. Ces quelques minutes de grignotage plaisent autant aux deux participants.

Mon clitoris crie de désir et demande, lui aussi, de l‘attention. Je remonte mes fesses le long de son corps pour m’assoir contre son sexe et le branler en frottant le mien. Mes lèvres mouillées lui révèlent à quel point il m’excite et il gémit de plaisir à leur contact.

Je m’amuse à alterner le frottement de son sexe contre le mien et la fellation. Chaque passage de sa queue sur mon clito me cambre de plaisir.

Pour ne pas jouir trop vite, je fais régulièrement des pauses où je m’occupe uniquement de lui. Je lui lèche et mordille toutes les parties du corps qui ne sont pas recouvertes par la couette. Puis je le griffe, le pince, le caresse et le couvre de baisers.

  En m‘occupant de son corps, je prends autant de plaisir que je lui en procure.

Je pose ses mains sur ma tête et le laisse agripper mes cheveux pour me manipuler à sa guise. Je le suce comme il le souhaite, au rythme de ses indications. Lui redonner le contrôle quelques instants est un moment de complicité qui nous excite tous les deux beaucoup.

Il est sur le point de jouir, les sursauts de son corps le trahissent. À sa demande, nous allons jouir ensemble. Je repousse ses mains pour reprendre ma domination.

Assise sur lui, je caresse mon sexe avec le sien, lentement ou rapidement, tendrement ou férocement. Nous nous tordons tous les deux de plaisir et quelques frottements supplémentaires nous conduisent ensemble aux portes de l‘orgasme.

J’accélère, le frottement est si chaud, je vais jouir ! Tout mon corps se cambre et la vague de chaleur me gagne entièrement. Je le branle toujours en jouissant et resserre mon étreinte pour les derniers allers-retours qui le crispent à son tour et font jaillir son sperme.

Il repousse la couverture, me serre dans ses bras et nous restons ainsi sans un mot, profitant de nos orgasmes.

 

—————–

Merci à La Musardine de me permettre de publier ici et merci à toi pour ta lecture ! Si ce texte t’a plu, n’hésite pas à rejoindre l’Univers Culibre.

 

CETTE HISTOIRE VOUS A PLU ? N’OUBLIEZ PAS DE LA COMMENTER ET DE LA PARTAGER !

 

Vous êtes auteur ? Cliquez sur ce lien pour lire quelques conseils d’écriture

 

Abonnez-vous à la page Facebook de MesHistoiresPorno et des Nouveaux Interdits : https://www.facebook.com/nouveauxinterdits

Vous avez aimé ce texte, vous aimerez sûrement ...

Donnez nous votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *