Debhora la suite

12345
Loading...

fenz


BDSMnos amies les bêtestabou


En effet le week-end a été très chaud mais la semaine suivante, j’étais de nouveau  invitée chez mon amie Sophie dans son haras.

Je passai prendre Domi au passage, elle était prêtre, pour l’occasion elle avait une robe très légère, presque transparente, je voyais bien sa micro culotte et ses gros nichons retenus par un balconnet seins nus.

Pour ma part, j’avais mis un top, les seins libres, mes tétons déjà bien durs voulaient traverser le tissu, dessous j’avais enfilé aussi un mini string qui me rentrait bien entre les fesses et pardessus une petite jupe légère qui a chaque instant pouvait s’envoler.

Mais tu es superbe , me dit Domi, je lui retournai le compliment.

Une petite embrassade coquine et nous voilà partie dans ma superbe jaguar, chez Sophie.

En chemin, Domi était déjà très excitée, elle se tortillait sur le siège,

branle moi, j’en ai envie, me dit elle, je te ferai pareille.

Et on se branla mutuellement jusqu’a notre arrivée.

nos slips étaient tout trempés.

J’étais déjà très excitée.

Sophie nous accueillis avec un bisou au coin des lèvres.

Il y avait déjà une douzaine de couples plus quelque hommes seuls, tous étaient habillés élégants mais très sexy.

Sophie nous annonça le but de son invitation.

Ce jour, je vous ai invités pour assister au dépucelage de ma nouvelle jument.

Le spectacle devrait vous plaire.

Effectivement, la jument arriva suivi par un bel étalon, il renifla la chatte de la jument, il commençait a bander, il monta sur sa croupe et d’un seul coup enfonça sa pine volumineuse.

Le spectacle était excitant.

Les hommes avaient sortis leurs queues et les femmes les branlaient ou les suçaient, pour ma part, je me fourrai les doigts dans ma  la chatte et me caressai le clitoris bien dur.

Je remarquai un couple accompagné d’un berger de Beauce, le chien était accroupis sous les jupes de la femme, elle ne portait pas de culotte et il lui léchait la chatte tandis qu’elle masturbait son mari.

Mon vagin coulait, je m’approchai du couple et pris la queue du mari en bouche et commençait à branlai la grosse bite  du chien.

La femme eut son premier orgasme, le berger enfonçait sa langue entre les fesses de sa maitresse et jouit de suite, le chien éjacula beaucoup de sperme et le mari me rempli la bouche de son liquide, ensuite le berger vint me lécher aussi et je jouis immédiatement.

Autour de nous, l’orgie battait son plein, les hommes s’enfonçaient dans les cons ouverts ou les culs bien élargis, les femmes suçaient les queues qui se présentaient, Domi n’était pas en reste, deux queues la prenait, un par devant et l’autre par derrière et un autre dans sa bouche et le dernier lui suçait les seins.

Nous fîmes  enfin les présentations, la maîtresse s’appelle Maitresse M et le mari  » mari de maitresse » et le berger, M Jack.

Nous t’invitons dans notre domaine pour quelques jours me dit Maitresse et je ferai de toi la reine des salopes.

Mon chauffeur viendra te prendre…

Cette perceptive m’excita terriblement et j’acceptai de suite.

rendez vous fut pris pour le weekend suivant.

Il me restait quelques jours pour me préparer.

Je suis passée chez l’esthéticienne pour une épilation intégrale, même mon anus.

Cette nuit là, je me suis fait jouir avec mon gode préféré : Tarzan.

le matin au réveil, j’étais encore trempée, je me fit jouir de nouveau.

Je préparai ma valise, quoi emporter ?

Mes culottes ouvertes, mes soutiens seins nus, des bas avec jarretelles et quelques robes légères et transparentes.

Le jour J, la sonnerie retentit et me précipitai vers la limousine qui m’attentait, portière ouverte.

Je m’appelle klaus et je vous prie de vous installer à l’arrière, nous aurons une bonne heure de route.

En cours de route, le chauffeur conduisait d’une main, je compris bien vite qu’il se masturbait en matant ma culotte blanche déjà bien humide.

je n’étais pas encore assez salope pour lui proposer une fellation.

Je me suis caressé le clito, et il a éjaculé de suite.

Nous étions presque arrivés, il s’arrêta pour remettre un peu d’ordre à sa tenue.

En arrivant, je fut accueillie par une jeune femme en tenue de bonne, je m’appelle Gerda et suis au service de Madame, elle prit mes bagages et me dit : je vais installé vos affaire dans votre chambre et Madame vous attend au premier.

Quand l’entrai dans le salon M Marlène était installée sur un canapé en bas et porte jarretelles et un soutien seins nus et son mari également travesti en femme.

Enlève ta jupe et ton chemisier et viens sucer mon cher mari, puisque tu en meurs d’envie après ton voyage avec klaus.

Ton éducation commence me dit elle et maintenant tu m’appellera Maitresse.

Bien sûr Maitresse.

Je me mis à genoux et commençai à lécher la bite déjà bien raide de Monsieur,

branle toi à travers ton slip, caresse ton clito.

mon con dégoulinait et je n’avais pas vu jack le chien assis près de sa Maitresse, il se léchait la bite. ça m’a excitée.

Maitresse vint vers moi, elle avait enfilé un gode ceinture, elle écarta mes cuisses et enfila l’engin dans ma chatte déjà bien lubrifiée.

Le mari m’envoya tout son sperme au fond de le gorge et Maitresse et moi jouirent ensembles.

Demain matin, nous irons promener mon mari et jack, tu devra juste t’habiller d’un porte jarretelles et des bas et seins nus.

Après un petit déjeuner en petite tenue toute les deux, nous sommes parties, Maitresse tenait Jack en laisse et moi le mari,  toujours en porte jarretelles.

Le chien reniflait entre les cuisses de sa  Maitresse.

En arrivant près des écuries, on entendait des gémissements, dans un boxe,

Klaus était entrain de lécher Gerda, ses gros seins à l’air.

elle se pinçait les tétons en les étirant et se les suçait

De suite, le mari prit la  place de Klaus et celui ci encula le mari.

Maitresse me massa le con et dit à jack, vient lécher mon amie, la bête s’approcha et me lapa le sexe avec gourmandise, sa maitresse vint m’embrasser et mordiller mes tétons déjà bien durs.

Klaus éjacula bruyamment dans le cul de son patron, tandis que Gerda pissait dans la bouche du mari.

J’était trempée, jack n’était jamais fatigué, sa queue était sortie de sa gaine, bien rouge, sa maitresse le branla et répandu sa semence sur le sol.

Ensuite, elle me branla le con et l’anus, je jouis de suite, Je léchai ensuite la  chatte et l’anus de ma Maitresse qui eu un orgasme foudroyant, je commençais à devenir la salope .

Demain, nous irons faire une balade à cheval me dit maitresse,

juste porte jarretelles et bas et nous emmènerons Jack  avec nous.

Le lendemain, j’était prête, la chatte en feu, maitresse qui était vêtue comme  moi m’embrassa sur la bouche , ses tétons étaient déjà tout durs, et nous nous dirigeâmes vers les écuries, jack nous suivait.

Klaus, n’oublie pas de nous apporter le pic nique à la clairière vers midi dit en passant Maitresse.

Les chevaux étaient prêts , deux étalons.

Nous sommes montées et partie au galop, jack était toujours derrière nous.

Ma chatte se frottait sur le pommeau de la selle, j’étais bien excitée, la selle était mouillée, nous sommes arrivées dans une petite clairière et on fit une halte.

le majordome était déjà arrivé avec nos victuailles.

Attache notre amie Déborah sous le cheval!

Je me laissai faire, ainsi agrippée sous le cheval ,il n’a pas tardé à bander, sa grosse bite glissait sur mon clitoris, je mouillais sur sa pine.

Il me laissait profiter de la situation, j’étais toujours au bord de l’orgasme.

De temps en temps, jack venait me lécher le cul, tandis que Klaus enculait sa patronne.

J’étais en transe, mon clito gonflé comme jamais, je déchargeait mon « foutre » sur la queue du cheval, maitresse jouissait également.

Détache cette jument, elle va maintenant sucer sa pine qui vient de la faire jouir.

Klaus me détacha, et me précipitai vers cette énorme bite que j’arrivai à peine à contenir, il éjacula avec force, je reçu une partie de son sperme en bouche et partout sur le visage, aussitôt jack me lécha le visage, ensuite il me contourna et m’encula d’un coup, sa queue était vraiment bonne, Klaus me mis son sexe en bouche en alternant avec maitresse, Jack éjacula le premier et Klaus nous arrosa de son liquide.

De retour au domaine, on entendait des bruits étouffés provenant des écuries, on s’approcha et vu que Gerda pourvu d’un gode ceinture, était en train d’enculer le maître des lieux ( toujours en bas et porte- jarretelles) et il se masturbait comme un forcené.

Nous étions tellement excitées par la scène, que l’on s’est masturbées mutuellement et on s’est approchées du couple.

Je me mis à quatre pattes et Gerda s’est retirée de l’anus du mari et vint m’enculer, maitresse s’est mise devant moi, le cul tourné vers mon visage.

Lèche moi la chatte et n’oublie pas mon petit trou.

Son mari pointait sa queue dans la bouche de ma maitresse, elle lui massai les couilles et deux doigts dans son cul.

Mon cul mouillait et je branlais mon clito qui avait pris les proportions d’une petite bite.

je commençais à jouir quand Maitresse me pissa dans la bouche, tandis qu’elle recevait le sperme de son mari.

Gerda se retira de mon anus et se masturba avec fureur et éjacula sa mouille dans la paille.

Malheureusement, le séjour touchait à sa fin, une dernière soirée était prévue.

Maitresse avait invité Sophie accompagnée d’un de ces lads, nous étions quatre à table; Monsieur était occupé ailleurs, tous habillés très légèrement.

J’était assise à coté du jeune homme, Maitresse à coté de Sophie.

Jack, le chien s’était faufilé sous la table.

Nous avons diner, et discuté de choses et d’autre.

Le lad a commencé par me caresser sous la jupe, tandis que jack s’était précipité sur la chatte de sa maitresse tandis qu’elle caressai la chatte se son amie.

Et bien qu’attends tu pour masturber notre invité, me dit maitresse.

J’empoignai la queue déjà sortie du pantalon et la masturbai, Sophie se précipita sous la table pour lécher Madame, moi aussi je suivi le chemin et sucer la bite du jeune homme, Jack qui était privé de la chatte de Maitresse, vint me renifler l’anus, il bandait bien, et il s’enfonça entre mes fesses, le lad envoya une giclée dans ma bouche.

Le chien ruait dans mon cul, Madame pissait dans la bouche de Sophie qui se masturbais le clitoris.

Jack inonda mes entrailles, je jouis de suite, suivie de Sophie et Maitresse.

Le lendemain, j’était en partance, le chauffeur m’attendais, cette fois, je me suis installée à coté de Klaus.

En cour de route, j’ai retroussé ma petite jupe, je ne portais pas de culotte,

Klaus bandait bien, j’ouvrai son pantalon, sa bite sortit comme un ressort, je la suçais en lui malaxant les couilles.

Il bifurqua vers un chemin de traverse, on stoppa dans un endroit tranquille, je me suis couchée sur le capot de la voiture, jambes écartées, il me lécha le cul, sa langue s’enfonça dans mon anus.

_Oh oui, klaus, mouille bien mon cul et prend moi avec ta grosse queue, il vint me prendre , sa bite était énorme, mon jus coulait vers mon anus, il me retourna et força mon cul avec sa grosse pine, je sentit jaillir son sperme et je jouis comme une possédée.

Je lui léchai le queue pour la nettoyer de mes excréments, je me masturbai et eu encore un formidable orgasme.

Il me déposa chez moi et il me promit de me faire découvrir d’autres jeux, j’en étais déjà fort excitée…

Je veux que tu deviennes mon Maître.

 

CETTE HISTOIRE VOUS A PLU ? N’OUBLIEZ PAS DE LA COMMENTER ET DE LA PARTAGER !

 

Vous êtes auteur ? Cliquez sur ce lien pour lire quelques conseils d’écriture

 

Abonnez-vous à la page Facebook de MesHistoiresPorno et des Nouveaux Interdits : https://www.facebook.com/nouveauxinterdits

 

Retrouvez en cliquant sur ce lien les autres histoires de Fenz

Vous avez aimé ce texte, vous aimerez sûrement ...

Donnez nous votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *