Entre les rayons

12345
Loading...

Ploppy


masturbationsoft


Suis-je la seule à être absolument fan des BDs érotiques ? Perso, je les adore ! J’aime chercher pendant des heures celle que je vais m’offrir et que je dévorerai dès que je serai en tête à tête avec elle.

Aujourd’hui est justement un jour de sélection, je me promène depuis un bon moment déjà devant le rayon destiné à un public averti. Je prends les bandes dessinées une par une, feuillette quelques pages puis les repose. Le temps défile différemment au milieu des livres et je ne sais pas depuis combien de temps je suis ici lorsque je constate avec surprise que je suis seule. Il n’y a personne autour de moi.

Hésitante, je me décide finalement à m’assoir pour lire celle que j’ai entre les mains. Le lieu est très calme, je suis rapidement absorbée par ma lecture. J’admire les illustrations sensuelles et sexuelles, dévore le texte et vis totalement le scénario.

C’était prévisible, l’excitation me gagne. Dans un premier temps, je décide de l’ignorer et de reposer la bande dessinée. Je lis quelques autres titres, déterminée à en choisir une pour quitter ce lieu. Curieuse et impatiente, je veux vraiment connaître la fin de l’histoire tout de suite donc je ressors l’ouvrage du rayon et m’installe pour reprendre ma lecture.

Faire une pause ne m’a pas du tout aidé à réfréner l’excitation, le désir ne fait qu’augmenter depuis la première page. Très vite, je ne peux plus ignorer cette chaleur qui s’empare de mon corps.

Je regarde autour de moi et constate avec plaisir que je suis toujours seule. Par chance, je suis installée dans un coin d’où je peux facilement voire si une personne approche.

L’hiver a de nombreux avantages et là, tout de suite, être emmitouflée dans un long manteau et une grosse écharpe en est un. Une fois ouvert et bien positionné, mon manteau dissimule aisément la main qui se faufile entre mes cuisses et mon écharpe cache mes lèvres mordillées de plaisir.

Je continue ma lecture en regardant régulièrement autour de moi, tout en restant discrète pour ne pas avoir l’air suspect.

A chaque page tournée, je sens le désir bouillir en moi. Je suis tellement excitée que promener ma main sur mon pantalon suffit à me procurer du plaisir. Le frottement du tissu sur ma peau, entrainé par ce simple geste, m’approche peu à peu de la jouissance.

Le risque d’être surprise m’inquiète et c’est ce qui rend cette situation aussi torride. Tant que l’envie de jouir est supérieure à la peur d’être démasquée, je joue.

Mes mouvements sont très lents et de simples effleurements suffisent à me procurer des vagues de chaleur. De légères pressions sur la couture de mon jean me retournent la tête. C’est fou comme un si petit contact peu m’envoyer au septième ciel.

Le fantasme se joue dans ma tête, mon corps s’emballe et je lui donne de petites touches réelles pour intensifier les sensations tout en m’assurant de ne pas jouir avant la fin de l’histoire.

Chaque page, chaque dessin, chaque bulle renforce le fantasme et m’y plonge un peu plus. Des corps nus, des sexes, du désir, des positions, des sensations, des expériences, de la tentation, du sexe, des orgasmes, … tout est magnifiquement représenté pour me pousser à le vivre.

Je prends soudain conscience que je ne vais pas être seule ici éternellement et qu’il est temps de passer à la vitesse supérieure.

Je remonte un peu mon écharpe et déboutonne mon pantalon pour me faufiler à l’intérieur. Je me caresse maintenant à travers ma culotte pour décupler les sensations, les illustrations et mon imaginaire s’occupent du reste.

Ma main s’amuse adroitement avec mon clito pendant que je lis. Je suis désormais dans les dernières pages de lecture. Mes pieds se plantent dans le sol, anticipant la contraction de mon corps, mes mains se crispent sur l’ouvrage et sur ma culotte, ma mâchoire se contracte, je vais jouir.

Inondée par la chaleur, je jette un dernier coup d’œil autour de moi puis laisse l’orgasme m’envahir quand arrive la dernière illustration. Je baisse légèrement la tête et limite au maximum mes mouvements pour ne pas être démasquée tout en profitant de cet orgasme volé.

Je referme la bande dessinée et me lève le sourire aux lèvres. Je ne me vois pas partir sans cet ouvrage, je le glisse sous mon bras et en attrape un autre au hasard avant de rapidement quitter les lieux.

A la fois fière et un peu gênée, je marche d’un pas décidé, bien qu’un peu chancelant. Je sais qu’en arrivant chez moi une nouvelle session lecture m’attend.

—————–

Merci à La Musardine de me permettre de publier ici et merci à toi pour ta lecture ! Si ce texte t’a plu, n’hésite pas à rejoindre l’Univers Culibre.

 

CETTE HISTOIRE VOUS A PLU ? N’OUBLIEZ PAS DE LA COMMENTER ET DE LA PARTAGER !

 

Vous êtes auteur ? Cliquez sur ce lien pour lire quelques conseils d’écriture

 

Abonnez-vous à la page Facebook de MesHistoiresPorno et des Nouveaux Interdits : https://www.facebook.com/nouveauxinterdits

Vous avez aimé ce texte, vous aimerez sûrement ...

Donnez nous votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *