J’ ouvre la porte de mon modeste bureau pour accueillir mon visiteur , les yeux baissés . Car mes clients habituels , chômeurs ou RMistes désargentés , nourris à la mal-bouffe , sont généralement de petite taille , partiellement édentés et obèses .

Une onde de chaleur part de mon visage , tombe dans mon futal , rebondit sur mes testicules pleines à craquer , remonte illico via le grand colon jusqu’à ma glotte et mes joues cramoisies . Un vertige me prend : mon nez vient de plonger dans un décolleté vertigineux entre deux mamelles énormes et violemment parfumées !

Mes globes oculaires sont prisonniers d’ un merveilleux canyon de chairs halées par le soleil des tropiques , mon coeur bat la chamade , mes couilles s’ émeuvent et  frissonnent . Mon rythme cardiaque décolle subitement  en mode turbo , ma mâchoire inférieure bée , sans doute je dois baver un peu . Quant à ma respiration , elle est  totalement bloquée , je suis tombé en apnée absolue .

Les seins me repoussent au milieu de la pièce , tandis que le dos d’ une main fermement tombée sur mon entrejambe frémissante me souhaite un cordial bonjour .

Je me retrouve le cul posé sur le bord de mon bureau , tandis que ma visiteuse se laisse glisser voluptueusement dans le canapé défoncé des visiteurs .

Du coup son visage apparaît enfin dans mon champs de vision .  Car paralysé toujours je suis , et incapable de proférer le moindre mot . Je donne un coup de talon au fond de l’ océan , remonte du grand bleu , et essaie  goulument de respirer tout l’ oxygène du monde en un temps record .

La rousse m’ y encourage d’ ailleurs d’ un regard franchement amusé , l’ air de  dire :

— Respire mon gars , l’ oxygène est encore gratuit , profite  !

Je réussis par miracle à faire le tour de mon bureau en titubant , me laisse glisser dans mon vieux fauteuil déglingué . Mon organe vocal a alors un soubresaut et un  réflexe reptilien :

—  Vous prendrez bien un verre ?

 

CETTE HISTOIRE VOUS A PLU ? N’OUBLIEZ PAS DE LA COMMENTER ET DE LA PARTAGER !

 

Vous êtes auteur ? Cliquez sur ce lien pour lire quelques conseils d’écriture

 

Abonnez-vous à la page Facebook de MesHistoiresPorno et des Nouveaux Interdits : https://www.facebook.com/nouveauxinterdits

CETTE HISTOIRE VOUS A PLU ? N’OUBLIEZ PAS DE LA COMMENTER ET DE LA PARTAGER !

 

Vous êtes auteur ? Cliquez sur ce lien pour lire quelques conseils d’écriture

 

Abonnez-vous à la page Facebook de MesHistoiresPorno et des Nouveaux Interdits : https://www.facebook.com/nouveauxinterdits

Vous avez aimé ce texte, vous aimerez sûrement ...

  1. assas le à
    assas

    Beaucoup trop court. Pas vraiment érotique. Dommage

Donnez nous votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *