retrouvailles (2)

12345
Loading...

Petite joueuse


BDSMsoumission et domination


Je suis assise dans le canapé, tailleur jupe, chemisier, bas noir et talons hauts rouges. Trois mois s’étaient passés depuis cette dispute où je lui avais dit que j’en voulais plus, ne plus être dans l’ombre, ne pas être qu’un plan cul régulier même si j’y prenais moi aussi du plaisir. Il s’était levé brusquement, m’avait posé un baiser sur le front et était parti. Depuis le silence avant que je ne décide  il y a 10 jours, de reprendre contact via un sms anodin « ca va toi? ». J’avais reçu  un « oui » sec. Je lui avais répondu un « tu veux passer boire un verre ce soir », il m’avait dit « ok ». Donc y-a 10 jours il était  arrivé chez moi. On avait parlé de choses et d’autres, bu un verre ou deux. J’étais déjà habillee comme ce soir, à la différence que mes talons hauts étaient noirs. Après 2h a boire et discuter, je m’étais rapprochée de lui…j’avais envie de renouer, de baiser…..mais j’ai alors pris un vent phénoménal. Encore un verre et il est parti. J’étais dégoûtée et je sentais bien que la, ça allait être compliqué de recoller les morceaux, en même temps j’avais été une grosse conne il y a 3 mois, a vouloir plus je n’avais plus rien…. Puis ce matin, je reçois un sms « je passerai ce soir, soit habillée  comme l’autre jour sauf que je veux des talons rouges »….

Les talons et lui, une grande histoire. Si je vous ai dit lors de l’épisode 1, que meme si il avait été au debut tres directif tout en ne me faisant jamais une chose que je ne voulais pas, et qu’ensuite j’avais obtenu une relation meme « normale, faite d’echanges et d’écoute de l’autre », la seule chose qu’il avait continuée a m’imposer était le port de talons de plus de 10cm….il m’en avait offert plein …et même quand nous étions nus dans un lit, plusieurs heures, je les gardais au pied.

Je venais d’entendre la sonnette. Mon cœur battait comme une môme  qui va flirter pour la première fois l’été.

Il entrat, costume/cravate comme toujours. On se fit la bise comme des potes. Il prit une bière dans le frigo, me servit un verre, mais alors que j’allais m’assoir dans le canape, il me prit par le bras pour que je reste au milieu du salon. Il me banda les yeux. Etait-ce un clin d’œil à  notre premiere fois? Si oui, j’allais passer un bon moment car en 10 ans, il connaissait tellement mieux mon corps et je vous ai décrit cette première comme un moment qui m’avait marqué.

« Alors comme ça, tu me vires comme une merde y-a trois mois et y-a 10 jours tu crois qu’on repart comme en 40? » Me lance t-il. Je sens dans sa voix de la violence, ses mots sont durs à mon encontre, mais il me montre par ce biais que sûrement il a eu mal il y a trois mois. Je lui réponds « je suis désolé »….mais me renvoie « je m’en fout de tes excuses »…

Et il ajoute « tu veux de nouveau de moi?, je suis plus un kleenex qu’on dégage après 10 ans? » ….je lui reponds « j »ai été maladroite, encore une fois je m’excuse…..je t’aime …j’en voulais plus…..et maintenant tu me manques tant »…..il me dit alors « tu sais si je reviens, ce sera comme j’ai envie, fini de t’écouter et respecter tes envies…maintenant ce sera comme j’ai envie….. »….je lui reponds « je sais, je n’ai pas été à la hauteur de ce que tu as fait pour moi…. »….il me lâcha  sèchement  » ce n’est rien qu’on puisse dire…..dans les prochaines semaines, tu vas me montrer que tu me mérites,et comme je reste un grand gentil, comme au debut de notre histoire, je te laisse le Joker du NON, et crois moi tu pourrais ramper ensuite, mais plus jamais tu ne me reverras »…. J’acquiessais de la tete, après toit c’était moi qui avait foutu le bordel dans notre relation.

« Bon » me dit-il je vais m’assoir dans le canapé, fais moi un strip pour le plaisir de mes yeux….je suis au milieu de la pièce, le canapé est dans mon dos… »tu veux que je me tourne vers toi? » Lui dis’je….. »non » , tu te retourneras quand je te le dirai…Je commence l’effeuillage…la veste du tailleur…le chemisier que je déboutonne, puis viens le soutien gorge qui tombe au sol….. »c’est bien me dit-il …continue »…

Je deboutonne ma jupe qui tombe  mes pieds…puis mon string que je fais descendre delicatement le long de mes jambes…me voila juste avec mes bas noirs et les talons rouges ….j’écarte  mes jambes un peu…

« Retournes toi » me dit’il. Il me voit maintenant face avant… »alors tu as baisé pendant ces 3 mois. » …je lui repondu que « oui, j’ai eu deux aventures sans lendemain » …alors qu’il voulait  en savoir plus je lui dis que les deux fois, c’était du grand classique….fellation puis sexe vaginal…

Il m’installa sur le dos, sur une couverture posée au sol…. »allez masturbes toi devant moi » me dit-il….J’écartais  mes cuisses et commençais a me caresser. Il avait souvent eu cette demande en 10ans, et j’avais toujours esquive lui disant que c’était tellement mieux quand c’était lui qui me branlait….mais cette fois-ci, je ne pouvais y échapper..et pourtant,j’avais toujours ce sentiment de honte à le faire…je me forçais donc ….mes doigts branlaient  mon clito, pénétraient ma chatte avec vigueur ….j’ai joui en couinant comme une petite chienne….ca devait l’exciter…je l’espérais. « Mets toi a 4 pattes maintenant, ya un gode a ta droite…..continues de baiser ton con ». J’enfilais alors l’engin de belle taille, mes vas et vients étaient rapides…j’ai a nouveau joui….ca coulait dans l’intérieur de mes cuisses quand j’ai senti une intrusion…c’étaient 3 puis 4 de ses doigts qui me pilonnaient. J’ai joui, je ne sais combien de fois, je me trémoussais  sur ses doigts qui m’empalaient….j’etais un ruisseau de mouille.. et ma bouche gueulait de plaisir…Alors qu’il continuait vigoureusement, il me dit « mets toi deux doigts dans le cul »…….

Je ne l’avais jamais fait…Cet homme avait fait de moi une enculee, mais jamais je ne m’étais moi-meme auto-sodomisee….jy suis allé  avec bienveillance et douceur pendant que ses doigts se déchaînaient  sur ma chatte. Il a alors tendu le gode a ma main qui œuvrait  sur mon petit trou..et s’est retiré de ma chatte. Le salaud s’était rassis dans le canape pour me reluquer en train de m’exposer le fion avec le gode….

Cela dura de très longues minutes, il me disait « plus profond »… »plus vite »…. »plus fort’…..j’avais le cul en feu….

Au bas mot, je pense que ca faisait plus d’une heure que je m’offrais  en spectacle en branlant mes deux trous.

Je sentis une main retirer le bandeau de mes yeux, j’arrêtais de me goder le cul…il l’examina……je devais avoir la rondelle bien dilatée….. »tu vois…a une autre époque, tu aurais senti ma bite pour terminer…..mais tu ne me merites pas…. »

Il pose une assiette noire devant moi et me dit…. »lèches  la et nettoie la… »… Je pense qu’il s’etait branle plusieurs fois en me matant, et là  il me demandait de lecher sa semence… il avait du jouir plusieurs fois car la quantité de sperme dans l’assiette n’était pas anecdotique….

Comme une chienne qui va boire de l’eau a son bol, je me baissais  pour laper le liquide dans l’assiette… Autant j’avais dû avaler  en 10ans, des litres de son sperme qu »il faisait gicler dans ma bouche…..autant là, avaler ce sperme froid était juste immonde et dégueulasse…..pour autant je rendis une assiette propre…..

 

CETTE HISTOIRE VOUS A PLU ? N’OUBLIEZ PAS DE LA COMMENTER ET DE LA PARTAGER !

 

 

 

 

Vous êtes auteur ? Voici quelques conseils pour écrire les vôtres : https://blog.meshistoiresporno.com/2020/08/23/meshistoiresporno-mode-demploi-et-nouvelle-formule/

 

 

Vous avez aimé ce texte, vous aimerez sûrement ...

Donnez nous votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *