Séances photos en solo

12345
Loading...

Ploppy


exhibition et voyeurismesoft


Quelle représentation as-tu de ton corps ? Positive, négative, réaliste ? Aimes-tu ton corps ? Mes réponses ne sont pas réjouissantes alors j’ai décidé d’arrêter de me lamenter pour avoir une vision objective du mien. Pour cela, quoi de mieux que de passer devant un objectif sans artifices et de visualiser ces photos sans retouches.

Être à la fois photographe et mannequin durant une séance hors du temps, seule chez moi, s’est révélé être un véritable jeu. Je me suis surprise à adorer cet exercice ! Préparer la pièce, installer l’appareil photo, enclencher le retardateur et le mode rafale, oser se mettre face à l’objectif et enchainer les poses.

Pour cette première séance, je me suis installée nue sur le lit. Les premières prises ont été compliquées, j’osais à peine bouger, j’étais figée puis la timidité et la honte ont peu à peu laissé place au jeu. J’ai alors commencé à me mouvoir naturellement sans attendre un résultat autre que celui de m’amuser pour me voir telle que je suis. Les clichés se sont enchainés : assise, couchée, debout, de face, de dos, de profil, sexe camouflé ou visible, seins cachés ou dévoilés, visage masqué ou exposé, …

Je n’ai pas vu le temps passer tellement je m’amusais. Je me demande si les voisins ont eu un aperçu du résultat par la fenêtre …

La découverte des photos a été magique ! Je me suis naturellement focalisée sur tout ce que je n’aime pas avant de prendre du recul pour adopter une vision d’ensemble. J’ai alors vu apparaitre une personne qui s’exprimait librement, sourire aux lèvres.

Cette première session m’a permis d’oser poser nue devant un objectif et la découverte du résultat m’a immédiatement donné envie de recommencer ce jeu. Le mode sortie de zone de confort étant activé, je me suis dit que j’allais pimenter un peu l’expérience en m’aventurant dans deux autres séries de clichés.

La seconde séance s’est déroulée maquillée, en tanga et seins nus. L’objectif était clairement de séduire mon copain et je dois l’avouer de me séduire aussi. L’exercice était très proche du premier et pourtant totalement différent puisque je voulais de la sensualité dans chaque pose. Je me trouve plutôt maladroite avec des gestes très rapides, saccadés et timides ce qui à mes yeux est l’opposé de la sensualité.

L’enjeu de la séance était de lâcher prise pour laisser mon corps s’exprimer librement sans aucune retenue et je suis heureuse de te dire que c’est exactement ce que j’ai ressenti en admirant certains clichés. Jeux de regards, lèvre mordillée, dos cambré, courbes mises en valeur, … dévoiler juste assez pour laisser l’imaginaire du spectateur se mettre en action.

La première séance m’a permis d’oser poser nue, la seconde de laisser ma sensualité s’exprimer et la troisième …

    D’après toi, quelle est l’étape suivante ? Nudité, sensualité et … ? 

J’ai eu envie d’ajouter du désir et de la sexualité à cette série de photos. J’appréhendais et je me sentais vraiment mal à l’aise mais je voulais le faire ! Je voulais oser assumer mes désirs et prendre du plaisir devant l’objectif.

Vêtue d’une nuisette près du corps joliment décolletée et sans culotte, je me suis emparée de Lelo avant de m’installer devant l’appareil photo. Lelo, mon vibro d’amour, doux, sexy et redoutablement jouissif grrr.

Je me suis assurée que le trépied était assez proche du canapé, pour ne pas avoir à me lever à chaque fois que je souhaitais enclencher une nouvelle rafale de photos, avant de m’enfoncer dans les coussins.

Le tissu légèrement remonté sur mes hanches, j’ai faufilé Lelo sur mon clito et amorcé les vibrations. Un pied sur le trépied pour relancer les prises de photos dès que c’était nécessaire, l’autre au sol, une main sur mon vibro, l’autre sur mes seins, une position saugrenue parfaitement adaptée à cet instant de pur plaisir.

Je me suis amusée avec l’intensité et les modes des vibrations, faisant monter puis redescendre le plaisir avant de le laisser m’envahir de nouveau. Même sans son, les photos expriment mes gémissements au travers des traits de mon visage, de ma main crispée sur mon sein gauche, de mes jambes contractées et de mon dos cambré.

Rester assez concentrée pour penser à tendre le pied régulièrement pour démarrer une nouvelle série de clichés était le plus compliqué. Le plaisir me tordait le corps et m’anesthésiait l’esprit, je ne pensais qu’à une chose : jouir ! Le désir s’emparait de moi, me plongeant dans un état secondaire. Je le laissais guider mes gestes, promener Lelo sur mon clito, caresser mes seins, enfouir ma tête sous les coussins, crier, … jusqu’à l’orgasme immortalisé.

Devant l’objectif, j’ai osé poser, j’ai osé me dénuder, j’ai osé prendre du plaisir, j’ai osé m’abandonner, j’ai osé jouir, j’ai osé me révéler et j’ai adoré ! Découvrir les clichés, voir mon visage tordu par l’orgasme et mon corps crispé par le plaisir, était beaucoup plus troublant que pour les premières séries.

Je suis heureuse d’avoir osé m’assumer, je me réjouis de m’être accordée ce temps, je suis ravie de changer la vision que j’ai de mon corps, je suis enchantée de m’autoriser à écouter ma libido et évidemment je suis comblée d’avoir joui intensément.

Ces photos sont un très beau cadeau que je me suis offert et j’ai une folle envie de les partager …

—————–

Merci à La Musardine de me permettre de publier ici et merci à toi pour ta lecture ! Si ce texte t’a plu, n’hésite pas à rejoindre l’Univers Culibre.

 

CETTE HISTOIRE VOUS A PLU ? N’OUBLIEZ PAS DE LA COMMENTER ET DE LA PARTAGER !

 

Vous êtes auteur ? Cliquez sur ce lien pour lire quelques conseils d’écriture

 

Abonnez-vous à la page Facebook de MesHistoiresPorno et des Nouveaux Interdits : https://www.facebook.com/nouveauxinterdits

Vous avez aimé ce texte, vous aimerez sûrement ...

Donnez nous votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *