Je suis jeune, fraîche face aux diverses possibilités du plaisir sexuel et complètement ouverte à l’exploration. À ce stade, je suis très intéressée et j’ai eu une expérience ou deux avec le fait de recevoir des sexes à fond, très durs mais, rien ne m’a encore donné le sentiment d’être complètement satisfaite.

Pendant l’été et j’habite chez des amis que j’ai commencé à avoir ces pensées lubriques sur ce magnifique danois nommé Sam. Il est grand, joueur et après quelques regards, je vois qu’il a une très grande gaine que je soupçonne de contenir un très gros sexe. Après quelques nuits de rêves sexuels très vifs, je décide de m’amuser un peu avec Sam. Je vois, qu’il est un peu excité à mon approche. Je décide donc de m’amuser avec lui et de l’énerver puis, de le laisser décider si je mérite qu’il me prenne comme sa chienne.

Je commence avec de petites choses, comme me pencher devant lui chaque fois que j’ai la chance d’être très humide. Je le laisse sentir le contenu de ma culotte. Au fur et à mesure, je le laisse gagner davantage, en sachant qu’il est mon dominant.

Après quelques jours de ce que je considère l’exciter, les choses commencent à se transformer progressivement en plaisir sexuel. Tout en jouant, il me le montre. Et au lieu de le repousser instinctivement, je le laisse faire. Je sais que je me dois me soumettre à lui. Je le désire si fort dans ces moments-là… Je le sens me saisir fermement par les hanches. Il pousse son instrument de plaisir contre une ouverture chaude et humide, protégée par le très fin tissu de mon short étroit. Je peux le sentir à la recherche de sa cible. Même sans pénétration, il émet des jets très chauds qui inondent tout mon dos et mes cuisses. Rien que la pensée de la rapidité avec laquelle mon short a glissé et qu’il peut être au fond de moi me rend folle. Plus tard, je lui permettrai de monter sur moi et de jouir sur moi plusieurs fois par jour durant les quelques jours où je suis ici.

Nous sommes vendredi, j’ai décidé que c’est le moment. Mes amis sont partis pour le week-end et je possède toute la place pour moi pendant un bon bout de temps. J’ai besoin d’une bonne douche chaude. Il doit savoir que je serais à lui car il me suit partout où je vais. Dans la chambre à coucher, il me regarde enlever mon short, le t-shirt et ma jolie culotte, trempée de ma source d’excitation. Je peux le voir en train de regarder mon corps nu avec une anticipation dans ses yeux.

Je lui fais un sourire et secoue mon joli butin rond.

– Bientôt, mon Sam, bientôt…

Alors que je me dirige vers la douche. Il me suit de nouveau et, alors que je me penchais pour amener l’eau à la température souhaitée, il plongea son nez pour me faire savoir ce qu’il voulait. Je lui permets de sentir et de lécher ce qui lui appartient, et avant de prendre ma douche, je l’embrasse. Après une bonne douche chaude, je retourne dans la chambre à coucher. Sam me regarde patiemment alors que je passe de jolis vêtements. Rien d’extravagant, puisque je me dis qu’ils vont finir sur le sol. Toute habillée, je saute sur le lit et commence à me frotter le clitoris pendant que Sam me regarde. Je me retourne et je me mets à quatre pattes et là, je regarde Sam avec une attention toute particulière. Sans aboiement, il saute sur le lit pour me rejoindre. J’écarte un peu mes jambes afin de lui permettre de renifler mon plaisir. Rien que de penser et le désir de l’avoir au plus profond de moi, envahit tout mon corps. Alors qu’il me monte, je le sens essayer de pousser. Je fais lentement glisser ma jolie culotte rose tendre et je m’incline juste pour son plaisir. Je peux sentir la texture douce de sa tige rouge glisser sur mon ouverture, maintenant très humide. Avec une prise rapide de mes hanches, il s’enfonce en moi. À ce moment-là tout ce que je peux faire est d’ouvrir la bouche. Et la seule chose qui en sort est :

– Putain, oui bébé, fais de moi ta chienne !

Son va et vient rapide est quelque chose que je n’ai jamais ressenti auparavant. Chaque poussée vers l’intérieur me semble plus profonde et plus remplissante que je ne l’ai jamais été. Ses pattes qui me griffent frénétiquement les côtés, ne me causent aucune douleur. La sensation de son souffle chaud sur mon cou est réconfortante. Mais, rien de comparable à la chaleur qu’il tire en moi et qui coule maintenant le long de mes cuisses. Il enlève soudainement sa bite hors de mon vagin. Je ne peux alors m’empêcher de ressentir un vide même, si sa quantité énorme de sperme coule encore hors de moi. Puis la chose la plus incroyable que j’aie jamais ressentie se produit. Puis, il me remonte à nouveau. Mais cette fois, après quelques coups de butoir bien profonds, je sens son nœud extrêmement gros s’enfermer en moi. Il est resté collé en moi pour ce que je le ressente durant au moins vingt minutes, pendant lesquelles je n’arrête pas d’avoir orgasmes sur orgasme. Une fois son immense sexe sorti, nous nous détendons sur le lit ensemble. Son sperme est répandu sur tout le lit mais, je m’en fiche.

Après ce moment, je suis accro et je donne mes trous et ma bouche à Sam, à chaque fois qu’il le veut.

Sam est mon premier et depuis, il y en a eu d’autres mais, il sera toujours spécial pour moi.

 

CETTE HISTOIRE VOUS A PLU ? N’OUBLIEZ PAS DE LA COMMENTER ET DE LA PARTAGER !

 

Vous êtes auteur ? Cliquez sur ce lien pour lire quelques conseils d’écriture

 

Abonnez-vous à la page Facebook de MesHistoiresPorno et des Nouveaux Interdits : https://www.facebook.com/nouveauxinterdits

 

Retrouvez en cliquant sur ce lien les autres histoires de Yodel

Vous avez aimé ce texte, vous aimerez sûrement ...

  1. Assas le à
    Assas

    Un sujet tabou si bien raconté.
    J’espère que vous en aurez d’autre pour me faire encore fantasmer et glisser mes doigts vers …. le soir avant de m’endormir.
    Caressez Sam pour moi
    Assas

Donnez nous votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *