Une Dominatrice inattendue (10)

12345
Loading...

Vermicelle


BDSMchastetéfemdomgode-ceinturemicro-pénissodomie


UNE DOMINATRICE INATTENDUE

10 – Dépucelage

Ma Maîtresse est invitée ce soir au vernissage d’une exposition d’un grand musée parisien. Elle n’est pas emballée et ne souhaite pas y aller seule.

Elle m’a proposé de l’accompagner et j’ai accepté sans hésiter. Une sortie classique, aucun élément ne peut et ne doit transparaître de notre relation un peu spéciale. Costume cravate en ce qui me concerne, même si je porte le shorty en dentelle et robe très sage pour elle, portée comme toujours avec élégance. Les hommes présents n’ont pu s’empêcher de lui adresser un mot ou un sourire.

Étant amateur d’art, c’est un double plaisir. Je garde une attitude réservée car je n’oublie pas qu’elle est ma Maîtresse.

La soirée est agréable mais en sortant ma Maîtresse trouve que l’ambiance était un peu plate. C’est vrai que cela n’a rien à voir avec ce que je connais d’habitude avec Elle.

En rentrant, elle m’annonce qu’elle a besoin de détente.

J’ai apprécié ta compagnie et tes connaissances en art. Et tu as toujours gardé ta place vis à vis de ta Maîtresse.

Elle m’attache la laisse au collier et m’emmène à quatre pattes devant le canapé. Sa robe a déjà volé, il ne lui reste qu’un micro string en dentelle. Elle s’assoit sur le fauteuil.

Donne-moi du plaisir.

Cela veut dire lèche-moi, mais je ne suis pas autorisé à la toucher autrement que par ma langue. Je lèche le micro triangle qui cache sa fente et les bords extérieurs de ses grandes lèvres.

Écarte le tissu et continue.

Je m’exécute. Je plonge ma langue entre ses petites lèvres, et lèche du bouton qui sort immédiatement de son capuchon jusqu’à son œillet. J’aime lécher son jus sucré et trouver l’amertume de son petit trou. Elle se détend et très vite son ventre bouge, puis ses hanches et elle tire sur ma laisse pour se frotter sur ma bouche et mon visage.

Tu aimes bien m’occuper de mon œillet ? Eh bien moi aussi je vais m’occuper du tien.

Elle revient harnachée d’un gode-ceinture.

Tu m’as bien dit que tu ne t’étais jamais fait sodomiser ? Eh bien ce soir, ta Maîtresse va te dépuceler. Il est temps que tu connaisses cette sensation quand une queue t’investit. Bientôt ce sera une vraie queue.

Elle se place derrière moi et enduit mon petit trou de gel, puis pousse son doigt pour enduire le canal, essaie d’élargir l’entrée.

Tu es serré comme une vierge, tu auras du succès. Détends-toi.

Elle introduit un deuxième doigt, les sors puis à nouveau me perfore.

Je sens son sexe factice se poser sur l’œillet et elle agrippe mes deux hanches et pousse sans s’arrêter.

Je ne peux que laisser échapper une plainte. Bien au fond, elle commence des aller-retour. Je sens ses cuisses taper de lus en plus fort sur mes fesses.

Elle semble y prendre plaisir. Elle feule comme je l’ai entendue faire avec ses amants, ce qui déclenche une jouissance dans ma tête et quelques gouttes de jus au bout de ma cage.

Alors mon petit soumis, tu aimes te faire enculer ? Encore un point commun avec ta Maîtresse !

Elle enlève son harnachement et je comprends son plaisir. Le gode-ceinture a une partie plus courte de son côté qui lui a permis de l’introduire dans sa chatte et de frotter sur son clitoris. Tu vas y prendre goût dans mes soirées, tu verras, tu vas devenir accroc des queues de mes amants.

A suivre …

CETTE HISTOIRE VOUS A PLU ? N’OUBLIEZ PAS DE LA COMMENTER ET DE LA PARTAGER !

***

Retrouvez les autres histoires de Vermicelle :

https://www.meshistoiresporno.com/author/vermicelle/

Vous avez aimé ce texte, vous aimerez sûrement ...

  1. Mizouh le à
    Mizouh

    joli texte,gentil,bon debut,vivement la suite!!!!

Donnez nous votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *