Une envie de gorge profonde

12345
Loading...

Belette


fellationgorge profondesoumission et domination


Depuis ce matin, mes seins sont gonflés par l’envie. Et toutes mes tentatives pour me débarrasser l’esprit de ton image se sont avérées vaines. Mon corps entier te réclame.
Peu à peu, je sens mes tétons se rétracter et se raidir sous mon débardeur. Des frissons me parcourent l’échine. Ils vont et viennent, me plongeant dans une douce torpeur. A demi allongée sur le canapé du salon, je laisse mes pensées divaguées.
J’imagine une de tes mains explorer mon décolleté, fouiller au-dessous… Tu attrapes un sein puis, entre le pouce et l’index, mon téton durci par l’excitation. Tu le pinces, le tires sans ménagement. N’y tenant plus, tu dégages toute ma poitrine. Mes bretelles glissent et m’enserrent les bras. Me voilà offerte à toi.
Sur le canapé ma respiration se fait précipitée. Un soupir s’échappe de mes lèvres entrouvertes, mes mains caressent mes côtes et remontent vers ma poitrine.
Tes mains sont maintenant autour de ma gorge. Alors que ton regard s’enflamme, des larmes de bonheur me montent aux yeux. Ta main gauche passe derrière ma nuque et m’attrape les cheveux. Ta prise est implacable. Fougueusement tu presses tes lèvres contre les miennes.
Je sais ce dont tu as envie. Cela me fait frémir d’appréhension et de plaisir. Ma vulve humide t’appelle mais tu ne t’en serviras pas et cette idée inonde ma culotte encore un peu plus.
Mon visage en feu est à présent collé à ton entre-jambe. Je sens ta verge se durcir sous ton jean. J’en veux plus et tout de suite. Je ne désire qu’une seule chose : que tu te serves de moi.
Comme si tu lisais en moi, tu me glisses d’une voix douce et claire : « c’est bien p’tite pute, laisse-toi faire… ».
La seconde d’après ta queue est dans ta main. Tu te branles doucement et gentiment tu tires mes cheveux un peu plus en arrière pour que ma tête aille se poser sur le dossier du canapé.

Accompagnant ce mouvement avec ton bassin, tu forces l’entrée de ma bouche avec ton gland. Tes assauts sont étonnements mesurés. Seulement, plus ça va et plus tu t’enfonces jusqu’au fond de ma gorge. J’entends tes râles de plaisir que tu ne cherches plus à retenir. Tes vas-et-viens se font plus rapides et plus insistants. Ma bouche n’est plus qu’un trou chaud et humide où ta queue s’agite et s’affole.
Je ne vois plus clair, tout devient flou et mon cerveau n’est plus qu’une masse de forces bouillonnantes.
Tu ralentis un instant, puis reprends de plus belle. Ta queue est de plus en plus dure. Ton gland pulse et fini par gicler bien au fond de ma gorge. Ton orgasme est puissant.
Ta bite toujours plantée en moi, tu m’ordonnes en un soupir : « avale ». Contrainte, je m’exécute. Je ne peux pas faire autrement, tu en as bien pris soin.

 

CETTE HISTOIRE VOUS A PLU ? N’OUBLIEZ PAS DE LA COMMENTER ET DE LA PARTAGER !

 

Vous êtes auteur ? Cliquez sur ce lien pour lire quelques conseils d’écriture

 

Abonnez-vous à la page Facebook de MesHistoiresPorno et des Nouveaux Interdits : https://www.facebook.com/nouveauxinterdits

 

 

 

Vous avez aimé ce texte, vous aimerez sûrement ...

  1. Belette le à
    Belette

    Bonjour, n’hésitez pas à me dire ce que vous avez pensé de cette petite scène 😉 et à laisser un commentaire 😉

Donnez nous votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *